Biskra - Lac de l'ancien fort - Auguste MAURE 1880

Les photographes précurseurs ...


BERTHOMIER, Jules (1830, Viry-Chatillon, 1893 - Paris IVe)


Expérimente la photographie couleur dès les années 1864 à Biskra et dépose un brevet en 1891 sur le sujet. Ancien capitaine du 3eme régiment des tirailleurs algériens (Infanterie) basé à Biskra puis à Touggourt. Présent à Biskra entre 1864 et 1865, il utilise l'ancienne maison du Cardinal Lavigerie comme laboratoire. Il photographie Biskra et Touggourt. Mis en "non-activité" par l'armée de 1865 à 1870 pour raisons disciplinaires, il habite alors Oran avec sa compagne  Marie-Louise Gruesse. Il réintègre l'armée lors du conflit de 1870 et démissionne définitivement de l'armée fin 1871, démission acceptée par la présidence de la république.

Le 29 février 1872, lors de son mariage avec Marie-Louise Gruesse, il est domicilié à  Alger, rue Bab-Azoun et se déclare sans emploi. A peine plus de deux mois plus tard, le 11 mai 1872, il est témoin d'un mariage de la famille Rozier (photographes sur Alger), il se déclare alors photographe et habitant Alger, boulevard de la république.

Dans l'indicateur commercial de l'Algérie (Gouillon) de 1873, il est installé comme photographe à Alger, boulevard Maison Blasselle.

Est-il le "J.B. du Sahara" à l'origine de clichés aussi publiés par le studio algérois "Photographie Saharienne" ?

Les liens qu'entretient Berthomier avec les frères Rozier dans les années 1860 sont encore à éclaircir. Toujours est-il qu'ils seront tous les trois témoins en 1872 au mariage de la soeur ainée de la famille Rozier . Cette proximité est-elle due au hasard ou présume-t-elle d'une éventuelle collaboration dans les années 1860. Je vous engage à lire pour plus de détails l'article sur les frères Rozier et sur le studio Photographie Saharienne d'Alger.

La photo suivante signée Berthomier a aussi été publiée sous la signature P.S. Alger, un tirage appartenant à M. Mégnin  avec le titre "oasais biscara".

J. Berthomier, Collecte des dattes - Biskra, c. 1865, Coll. GD

Jules Berthomier a fondé un studio à Alger (Bd république, 5 rue Colbert, bd Maison Blasselle en 1873), à Bône (cours Jerôme Bertagna, 17 rue du 4 septembre),  à Constantine, à Souk-Ahras ainsi qu'à Tunis ...

A sa mort en 1893, son épouse Marie-Louise GRUESSE prendra sa succession à la tête du studio photo de Bône.

J. Berthomier, Biskra, c. 1865, Coll. M. Mégnin

J. Berthomier, Biskra, c. 1865, Coll. M. Mégnin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire